The Else World


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sevixtus A. Paazlov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sevixtus A. Paazlov
Gérant du Pandémonium
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 21/05/2008

Zone mutant
Nom de code: Illusionniste
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Sevixtus A. Paazlov   Sam 24 Mai - 12:00

Information Personnelle

[*] Nom : Paavlov
[*] Prénom :Sevixtus Andrew
Surnom :Comme vous l’aurez remarqué, son prénom n’est pas aisé à prononcer. (C’est de la faute à la joueuse, qu’avait envie de faire sa chieuse. xD) Généralement, on l’appelle par son second prénom, Andrew. C’est d’ailleurs ainsi qu’il se présente lors des premières rencontres. Ceux qui connaissent son véritable prénom sont ceux de son ancien clan.

[*] Âge : 33 ans
Date de naissance : 26 Novembre
Groupe Sanguin : O-

[*] Sexe : Masculin
Nationalité : Anglais
[*] Langue(s) parlée(s) : Anglais, Français, Allemand (uniquement les rudiments)

[*] Clan : Mutants. Auparavant il appartenait à la Secte Rouge. C’était l’un des ‘adeptes’ les plus puissants.
[*] Emploi: Gérant du Pandémonium.

Voix : Sevixtus possède une voix rocailleuse, en partie due à la consommation excessive de cigarettes. Assez grave, Sevixtus la maîtrise totalement. Il sait lui donner des inflexions moqueuses, comme il sait la contenir lorsqu’il est énervé.
Objet Fétiche : Les anneaux qu'ils portent aux oreilles
Chiffre chanceux : Le 7
Alcool : Il en consomme mais pas régulièrement, ou tout du moins, beaucoup moins qu’auparavant. Lorsqu’il appartenait au clan, sa consommation d’alcool était quotidienne. Il en était rarement lucide. Actuellement il en consomme avec modération, préférant rester maître de lui.
Drogues et cigarettes : Il n’a jamais touché à la drogue, chose plutôt surprenante. Par contre il fume excessivement.
Couleur préférée : Vert
Saison détestée : L'Eté
Le pouvoir qu'il aurait voulu posséder : Le pouvoir de lire dans les pensées des gens.
Ne s'ennuie pas de : Du silence de sa mère
Hobbie(s) : Son seul véritable ‘Hobbie’ est le billard. Il adore y jouer.

Pouvoir

Nom de Code: Euh… Illusionniste.
Description du pouvoir : Sevixtus peut créer des illusions. Il peut faire croire à un individu qu’il se trouve dans tel ou tel lieu sans que cela ne soit la réalité. L’illusion touche les cinq sens et uniquement les cinq sens. Sevixtus ne peut pas faire croire à une personne qu’elle a vécu tel ou tel épisode dramatique pendant sa vie. Ainsi, Sevixtus, arrive désormais facilement à effectuer une illusion visuelle. Par exemple, il parvient à faire croire à une personne qu’elle mange une glace à la fraise alors qu’elle tient un cornet de frites dans la main. A l’inverse, il lui est encore délicat d’effectuer les illusions sur le goût. La personne qui croira manger la glace à la fraise, comprendra que c’est faux puisque celle-ci possède le goût des frites. L’ouïe et le toucher sont également moins développé que la vue. L’illusion dure moins longtemps. L’odorat, quant à lui n’est pas du tout développer. Sevixtus s’évertue à faire des progrès en ce qui le concerne. Concrètement, son pouvoir fonctionne sur l’esprit des gens. Il leur fait croire que ce qu’ils voient, mangent, touchent, entendent ou sentent est véritablement la réalité, alors que c’est uniquement des images, des saveurs, des sons, des odeurs qu’il leur met dans l’esprit.
Force(s) : L’une de ses plus grandes forces, c’est qu’il parvient à toucher plusieurs personnes en même temps. C’est utile s’il doit faire face à une bande d’agresseurs, par exemple. Un bruit plus inquiétant que les autres, et Hop ! Tout le monde s’enfuit en courant. Ou lorsqu'il n'y a personne pour assurer un spectacle au Pandémonium. Il devient alors lui-même acteur du spectacle... Outre cela, Sevixtus n’a pas besoin d’être trop proche d’un individu pour exercer son pouvoir sur lui. Celui-ci doit seulement être dans son champ de vision. C’est plutôt pratique lorsqu’il veut éviter les représailles.
Faiblesse(s): Il utilise beaucoup de son énergie lorsqu’il use de son pouvoir. Ce qui signifie qu’il ne peut pas tenir indéfiniment une illusion. La durée de celle-ci a augmenté, au fur et à mesure qu’il apprenait à se servir de son pouvoir. Mais elle n’est pas non plus exceptionnel, elle dépend de sa condition physique. D’ailleurs, la véracité de l’illusion dépend également de sa condition physique. Si Sevixtus est en état de faiblesse et face à un individu doté d’un esprit intelligent, celui-ci peut comprendre que ce qu’il voit est le fruit d’une illusion. Soit l’image se trouble ou soit les faits sont trop inexacts pour être vrais. Enfin, Sevixtus ne peut vous faire voir que quelque chose qu’il a vu de ses propres yeux. Les illusions sortent de son esprit. Je m’explique : il ne peut pas vous créer l’illusion de la présence d’un de vos parents morts s’il ne l’a jamais vu.

Extérieurement

[*] Description physique : D’une manière générale, Sevixtus n’a pas un physique extraordinaire. Grand, il a une carrure impressionnante. Assez, en tout cas, pour qu’on n’ait pas spécialement l’envie de venir l’embêter ou d’improviser un petit combat contre lui. Il n’est pourtant pas excessivement musclé. Il a juste les épaules bien développées. Ce qui donne cet aspect d’une personne bien bâtie. Outre cela, comme toute personne normalement constituée, Sevixtus possède des cheveux. Les siens sont blonds, probablement un héritage de ses lointaines origines nordiques. Ses cheveux sont assez courts, retombant souplement sur sa nuque. Sevixtus n’est pas le genre à en prendre particulièrement le soin et il n’est pas rare qu’il oublie de les coiffer. Le visage de Sevixtus est carré, avec des traits assez fins, malgré tout. Son nez est droit, ses lèvres sont assez fines, légèrement marquées par des petites striures aux commissures des lèvres. Ses yeux sont gris, avec une légère tendance à s’assombrir selon l’humeur de Sevixtus. Dernière chose à noter, Sevixtus porte souvent une barbe de quelques jours. Son aspect physique lui importe peu, alors il néglige souvent de se raser.
[*] Manière de s'habiller : Tout dépend de la situation. Normalement, Sevixtus a plus tendance à se vêtir d’un jean, d’un tee-shirt et d’une veste. Il est assez négligé. Néanmoins, si la situation l’exige, il peut s’habiller de manière plus classe, avec un costume et une cravate. Cela arrive néanmoins que dans de rares occasions. Lorsqu’il doit rencontrer du monde dans un cadre professionnel, surtout. A part ça, Sevixtus s’habille généralement avec des couleurs assez sombres. Il n’est pas du genre à aimer trop se faire remarquer, et préfère la description.
Nombre de piercings : Il possède un piercing à chaque oreille.

Intérieurement

[*] Description phychologique : Le point culminant du caractère de Sevixtus est son indépendance. Il est totalement autonome et s’il a l’étoffe d’un leader, il n’a pas celle d’un simple suiveur. Il déteste recevoir des ordres. Il est le seul maître de ses actes et n’apprécie guère qu’on lui force la main, et ce, quelque soit la manière. Parallèlement, lui, adore pouvoir contrôler ou manipuler les gens. Il a d’ailleurs la chance d’avoir un tel pouvoir qui lui permette d’agir ainsi avec les autres. Ainsi, le mensonge est son ami. Sevixtus en use et en abuse avec tact et dextérité. C’est une personne assez hypocrite. Autant il peut se montrer attentif ou aimable vis-à-vis de quelqu’un, autant il peut ne pas en penser un mot. « La vie n’est qu’une illusion », se plaît-il à dire, alors pourquoi ne pas en rajouter en mentant ? Quel mal y aurait-il à cela ? Il possède en outre, toutes les facultés mentales pour tromper les gens, puisqu’il est intelligent et rusé. Autant dire qu’il parvient toujours à ses fins et que, lorsqu’il souhaite quelque chose, il est certain de l’avoir, en usant de tout ce qui lui est mit à disposition.
Sevixtus n’est pas le genre à chercher des problèmes. On le laisse tranquille, il laisse les autres tranquilles. A l’inverse, on l’embête, il n’hésite pas à se défendre et là, il ne connaît pas de règles, d’où la complexité d’une partie de son caractère. Fondamentalement, ce n’est pas une personne particulièrement cruelle ou violente. Au contraire, il se refuse d’être ainsi pour ne pas ressembler à son père. Pourtant, il peut se comporter avec une violence et une cruauté rare si la situation l’exige. Ce qui signifie qu’il peut aller jusqu’à tuer une personne si c’est pour sauver sa peau, ou si c’est pour sauver celle d’une personne qu’il apprécie. Car malgré tout, Sevixtus n’est pas une personne trop égoïste. S’il s’est prit d’affection pour quelqu’un, il n’hésitera pas à lui venir en aide si cette personne à des problèmes. Il met très rarement sa confiance en quelqu’un, si c’est le cas, il sera toujours là pour cette personne. A l’inverse, si une personne le ‘trahit’ ou n’hésite pas à se servir de lui, les représailles seront douloureuses.

[*] Relations avec les autres : La méfiance est son maître mot. Sevixtus craint les représailles que son ancien clan pourrait avoir contre lui. Il ne les a pas trahit, puisqu’il n’est pas allé voir la Sphère, mais il craint néanmoins qu’ils n’apprécient pas qu’il est abandonné le clan ainsi. Et bien qu’il ait su se faire respecter, il ne peut s’empêcher de penser qu’il puisse y avoir des représailles. C’est pour cela qu’il se montre d’abord méfiant vis-à-vis des individus qu’il ne connaît pas ou très peu. Par la suite, lorsqu’il connaît ces personnes, et les apprécient, Sevixtus peut se montrer d’un grand secours. En effet, il n’hésite pas à leur venir en aide s’ils en ont besoin. A l’inverse, s’il n’apprécie pas ces personnes, il peut se montrer détestable, et n’hésitera pas à se défendre par tous les moyens si celles-ci tentent quelque chose contre lui.
Il ne faut pas non plus imaginer qu’il se comporte toujours comme un ours avec les autres. Non, généralement, il se montre même sympathique vis-à-vis des autres. Ce n’est pas pour cela qu’il l’est réellement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevixtus A. Paazlov
Gérant du Pandémonium
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 21/05/2008

Zone mutant
Nom de code: Illusionniste
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Sam 24 Mai - 12:01

Histoire


« J’avais sept ans et une mauvaise note en sport que je devais annoncer à mon père. La seule chose qui était évidente pour lui, c’est qu’on ne pouvait pas être un homme si on n’était pas fort en sport. Il me répétait sans cesse qu’il fallait savoir se battre dans la vie. Je le croyais. Enfin. Je voulais le croire. Juste pour ne pas sentir sa ceinture fouetter mon dos. Il n’était pas méchant dans le fond. Il s’excusait toujours après. Quoi qu’il en soit, cette fois-là encore, j’avais peur. Le chemin qui menait de l’école à ma maison ne m’avait jamais semblé aussi court. J’entendais déjà sa voix dans ma tête, me critiquer et demander à je-ne-sais-qui pourquoi il avait eu un fils comme moi. Avec du recul, je crois que dans un sens, il m’en voulait. Adalexus n’était-il pas mort à cause de moi ? S’il n’avait pas eu à surveiller l’enfant de trois ans que j’étais et s’il ne m’avait pas empêché de toucher à cette prise d’électricité, il ne serait probablement jamais tombé des escaliers. Et l’enfant prodige serait toujours en vie. C’est parce que mon père souffrait qu’il réagissait ainsi. Il aurait très bien pu faire comme ma mère et se muer dans un profond silence. Mais je crois que cela m’aurait fait plus souffrir que la violence physique. Ma mère me rendait coupable de la mort de mon frère à chaque regard qu’elle posait sur moi. C’était amplement suffisant. Mais je m’écarte de mon sujet principal. Revenons-en plutôt à ce fameux jour, ce jour où j’ai découvert mon pouvoir.

Ma note de sport m’effrayait et je franchissais déjà le seuil de ma maison. Je n’avais aucune idée du comment l’annoncer. J’avais choisi la solution de simplicité : je tendais mon relevé de notes, je baissais la tête et je croisais les doigts pour qu’il ne voie pas ma note de sport. Les choses ne se passèrent vraiment pas comme je l’avais prévu. Il me félicita. Je rêvais ? Non, c’est lui qui rêvait. Il m’affirmait que ma note en sport était exemplaire, qu’il ne pouvait rêver mieux. Je ne comprenais rien. Quoi qu’il en soit, c’était le premier jour où il ne me disputait pas pour mes mauvais résultats. Je n’allais sûrement pas me plaindre. Ce que j’ignorais, c’est que je venais pour la première fois, d’utiliser mon pouvoir. Ce fut lors d’un deuxième évènement tout aussi stupéfiant, que je compris que j’avais quelque chose d’exceptionnel.

J’avais 10 ans. J’étais devenu le leader de mon groupe. Et j’avais donc une certaine réputation à garder. Je criais sur tous les toits que j’étais le roi, chez moi. Que mes parents m’offraient tout ce que je voulais et j’exigeais que ce soit la même chose à l’extérieur. Il m’aurait été fatal que l’on sache que ma mère ne me regardait même plus et restait constamment enfermée dans sa chambre et que mon père passait sa colère sur mon dos. Malheureusement, les choses ne se passèrent pas comme prévu. Alors qu’on affrontait la bande de la rue Lamartine, je me sentit tomber. Des gars de la bande adverse en profitèrent aussitôt pour me saisir les bras et les jambes afin que je ne puisse plus bouger. Ils relevaient mon pull. Ils ne devaient rien voir. Je fermais les yeux. Je priais pour que mes marques disparaissent comme par magie. Ce fut visiblement le cas puisque je ne reçu aucune remarque ou aucune critique. Si. On se moqua seulement de ma peau de ‘bébé’. Vous ne pouvez pas savoir comme l’insulte me parut douce, à côté de ce que j’avais évité. En attendant, je venais de me rendre compte d’une chose : je possédais un pouvoir.
Ma vie s’arrêta à 12 ans. De cette ‘mort’, je n’ai que très peu de souvenirs. Un homme croisé sur le bord du trottoir, alors que je jetais des cailloux devant moi. Des larmes coulant sur mes joues. Pourquoi ? Je ne sais plus. Je ne veux plus m’en souvenir. Un bonbon. Il m’a donné un bonbon. M’a dit que je ne devais plus pleuré. Je me suis endormi. Pour me réveiller dans un endroit totalement inconnu. Je suis né en Angleterre, dans un village à quelques kilomètres de Londres. Je connaissais chacune des rues de ce village, chacune des personnes qui y vivaient. Et en quelques secondes mon univers s’était écroulé. J’étais face à un monde nouveau.

C’est Axine, une prostituée, qui m’expliqua les règles du jeu. Quand je me suis réveillé, j’étais chez elle, dans son lit. Elle était assise sur une chaise près de moi, les jambes croisées, fumant une cigarette. J’étais effrayé. On m’avait kidnappé. J’ai voulu me relever, mais une horrible douleur m’a traversé la tête. J’avais l’impression qu’elle allait exploser. Axine m’a dit de rester calme. Elle s’est levée et m’a tendu un verre, pour que la douleur passe. La douleur a passé. Je lui ai demandé ce que je faisais là, ce qu’elle attendait de moi. Elle a eu un genre de sourire, avant de me demander sur un ton doucereux avec un horrible accent français :

- Toi seul le sait. Quel est ton pouvoir ?

Je l’ai regardé, vaguement inquiet. Aurais-je pu prononcer des paroles qu’il ne fallait pas pendant mon sommeil ? Aurais-je pu dévoiler mon plus grand secret sans m’en rendre compte ? Quelle erreur ! On allait m’enfermer dans une cellule pour essayer de voir comment cela était possible. Ou pire encore ! On allait m’exposer comme si j’étais une bête curieuse. Je devais la détromper. Bien qu’un peu hésitant, je lui ai murmuré un truc du style :

- Qu’est-ce qui vous fait croire que j’ai un pouvoir ? C’est ridicule. Personne n’a de pouvoirs. Nous sommes dans la réalité, nous ne sommes pas dans un conte ou dans l’imaginaire.

Elle m’a regardé, l’air un peu surprise. Visiblement mon mensonge avait fait son effet. Elle me croyait. Les gens sont tellement crédules, lorsqu’on y met un peu le ton. Puis elle a éclaté de rire. Là, j’ai sérieusement commencé à douter de mon mensonge. Y avait-elle réellement crut ? Son rire s’est brusquement arrêté. Le visage fermé, elle me regardé droit dans les yeux. Et j’ai entendu sa voix dans ma tête. C’était… Tellement incroyable ! Elle m’a mentalement ordonné de me lever et de me rendre à la fenêtre, et je ne pouvais pas lutter contre ça. Je me suis levé. Je me suis rendu à la fenêtre. Celle-ci donnait sur une petite cour. Un groupe de personnes s’y trouvaient. Le spectacle qui s’est offert à moi était surprenant. Je m’en souviendrais probablement toute ma vie. Un homme, assis sur un tabouret, s’amusait à glacer tout ce qui était à portée de sa main. Près de lui, une femme lisait un livre, donc les pages tournaient à une vitesse improbable. Elle termina le livre sous mes yeux, le déposa près d’une pile de bouquin posés près d’elle, et reprit son petit manège avec un autre ouvrage. Mes yeux se tournèrent ensuite vers un chat. Ou ce que je pensais auparavant être un chat. L’animal sauta lestement sur les genoux d’un homme assez jeune et prit soudainement l’allure d’une petite fillette, riant aux éclats. L’homme fit semblant d’avoir été surprit par cette soudaine transformation. Moi, j’étais tétanisé. La voix de la prostituée résonna derrière mon dos. Elle murmura :

- Bienvenue dans l’imaginaire.

Après ces premières minutes pleines de surprises, Axine se présenta enfin. Elle dévoila son prénom et me demanda le mien. Puis elle m’expliqua tout. Que nous n’étions plus dans le monde que j’avais connu, qu’ici, tout le monde avait des pouvoirs. Excepté certaines personnes. Elle m’expliqua que le sien était simple : elle pouvait contrôler les gens les plus faibles par la pensée. C’est ce qui lui avait permit de me faire lever et de me faire rendre à cette fenêtre. Elle me demanda quel était le mien. Au départ je ne répondis pas. Ma vie n’était peut-être pas exceptionnelle, mais j’avais un peu l’impression qu’on venait de me la voler sans que je ne puisse rien y faire. Je n’étais pas maître de mes actes. Je détestais ça. Puis je lui expliquais tout. Qui j’étais, d’où je venais et ce que je pouvais faire. Je lui parlais de mon frère mort. De la réaction de mes parents. De mes origines nordiques qui m’avaient donné ce drôle de prénom. De l’Angleterre. De mon école. Elle me parla de la France, son pays d’origine. De ses 27 ans. De sa vie d’avant. De sa famille. De sa petite sœur, avec qui elle s’était disputée juste avant de disparaître. Son combat, ici. Ce fut notre premier contact.

Par la suite, Axine me proposa de rester chez elle. Je compris assez rapidement que c’était une pute. Comme celle que j’aimais observer lorsque j’étais avec mes amis. Elle ne s’en cacha guère, se nommant elle-même comme une ‘Donneuse de Plaisir’. Au début, elle me laissait assez libre. Je parcourais ce nouveau monde afin de comprendre ses rouages dans la journée, et je dormais dans une petite chambre, assez éloignée de celle d’Axine afin que je puisse encore m’endormir avec un semblant d’innocence pour mon jeune âge. Axine était toujours là pour m’aider. Elle m’apprenait le français tandis que j’améliorais son anglais. Elle m’apprenait ce qu’elle avait étudié à l’école, avant et ce qu’il fallait faire ou ne pas faire dans ce monde. Je crois que finalement je commençais à être heureux. La vie que je vivais était beaucoup plus enrichissante que ce que j’avais pu vivre auparavant. Tout se gâta.

Axine avait eu peur. Elle m’avait enfermé dans un genre de cocon pour ne pas me montrer toutes les facettes de ce monde. Les clans, ça, je ne connaissais pas. J’avais 14 ans. Et une furieuse envie de découvrir en quoi consistait vraiment ce truc de ‘Donneuse de Plaisir.’ Alors un soir, je me suis rendu à la porte de la chambre d’Axine. Elle était avec un homme. L’homme parlait. Il racontait des choses, sur la Sphère. Je ne comprenais pas. Il y a eu un silence. Les battements de mon cœur ont commencé à s’accélérer. La porte s’est ouverte. J’ai juste eu le temps de me plaquer contre le mur, pour pas que l’on me voit. L’homme est sortit. Il a regardé dans ma direction. J’ai prit peur, mais ses yeux étaient vides. Il ne me voyait pas. Puis il s’est approché de l’unique fenêtre présente dans le couloir, l’a ouverte et s’est mit debout sur le rebord. Nous étions au troisième étage. Il ne pouvait pas survivre à sa chute. J’ai laissé échapper un petit couinement, malgré moi, lorsque j’ai vu son corps emporter vers l’avant. Axine m’a entendu. Elle m’a vertement réprimandé avant d’éclater en sanglots. Elle m’a affirmé que je n’aurais jamais dû voir ça. Elle m’a tout expliqué. Elle faisait parti de la Secte Rouge. Elle n’avait pas choisi son clan, c’est eux qui l’avaient choisi après une fausse rumeur sur son compte. Elle était trop faible, elle ne pourrait pas vivre sans les autres. Alors elle obéissait. Elle m’a dit que je devrais bientôt en faire de même, qu’elle ne pourrait pas éternellement me protéger. Moi je l’ai regardé, comme si l’a voyait pour la première fois. Elle m’a fait peur.

Nous n’en avons plus reparlé. Le lendemain, chacun de nous a fait comme si rien ne s’était produit. J’ai commencé à voir le vrai visage de ce monde. J’ai commencé à comprendre le fonctionnement des clans. Ce qui fallait faire ou ne pas faire. Je ne voulais pas en faire parti. Mais je ne connaissais rien de ce monde. Axine avait raison. J’ai développé mon don, en même temps que j’ai développé mon caractère de leader. Je me suis fais une réputation. On me craignait. A vingt ans, je suis rentré dans la Secte Rouge. Axine m’y a aidé. Je suis devenu l’un des membres les plus actifs, les plus dangereux. On était content de moi. A trente ans, on me proposa même de devenir l’un des officiers. J’avais seulement une mission à remplir : je devais tuer un traître. Je me suis rendu au lieu indiqué. Le toit d’un appartement. J’y ai trouvé Axine. Elle m’a regardé avec une immense tristesse. Je ne comprenais pas. Elle m’a dit quelques mots :

- Ainsi, c’est toi qu’ils ont choisi. J’aurais dû m’en douter. Je suis désolée… Sevixtus. Tellement désolée… Je n’aurais jamais dû te mêler à tout ça. Mais je n'étais pas assez forte pour te protéger.

C’est la première fois en dix ans, que je remettais mes actes en question. Je ne pouvais pas tuer Axine. Elle avait été là pour moi. M’avait élevé mieux que ma mère ne l’avait durant les douze premières années de mon existence. Axine l’a vu. Elle m’a dit que je n’étais pas comme elle. M’a dit que j’étais plus fort qu’elle. Et que je pourrais me débrouiller seul. Que je n’avais pas besoin de clan. Elle m’a serré dans ses bras et m’a offert son plus beau sourire. Puis, comme un mauvais film qu’on revoit sans cesse, je l’ai vu s’approcher du rebord du vide. Je lui ai crié de revenir. Elle s’est contentée de me sourire et de me dire qu’il était l’heure pour elle de rejoindre la sortie. Elle a sauté.

Son décès a été un déclic pour moi. J’étais indépendant. J’étais maître de ma vie. Je ne voulais pas qu’on me dise ce que je devais faire ou non. J’ai quitté la Secte Rouge. Ou tout du moins d’une certaine manière. Trois ans après mon départ, je crains toujours de recevoir une lettre m’imposant d’effectuer telle ou telle mission. Ils me connaissent. Ils savent que j’ai assez de cran pour me défendre, si je le souhaite. Mais peut-on réellement lutter si l’on est seul ?

Avec l’argent laissé par Axine, je me suis offert le Pandémonium. Les locaux étaient dans un état délabrés. J’ai pu l’obtenir à un prix peu élevé. Les recettes ne sont pas toujours fructueuses, mais elles me permettent de vivre convenablement. Qui je suis ? Dans cette réalité morne, je suis le ‘Vendeur de rêves’. L’Illusionniste. Bienvenue dans mon monde.»

[*] Hors jeu
Comment avez-vous découvert le forum ? Edoras
Ce qui vous a attiré ? Valentine xD
Commentaire(s) : Et si le père Noël existait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murphy Harkness
Croupier(ère) au Golden Palace
avatar

Féminin
Nombre de messages : 475
Pouvoir : Aucun
Clan : Autres
Date d'inscription : 27/04/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Dim 25 Mai - 8:07

Je n'en attendais pas moins de toi.
Ta fiche est vraiment très belle et j'adore ton personnage et l'avatar qui va avec *o*.

Il ne fait aucune doute je te valide.
Bienvenue à toi!

_________________
Hello !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Light Windsong
I. Le Bateleur
avatar

Nombre de messages : 126
Localisation : Toujours là pour t'entendre.
Pouvoir : Entendre les pensées des gens.
Clan : D.R.E.A.M
Date d'inscription : 19/05/2008

Zone mutant
Nom de code: Lune
Humeur:
8/10  (8/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Dim 25 Mai - 8:46

*S'incruste.*
Je n'ai pas encore lu toute ta fiche mais ton avatar est superbe ! *o*

_________________
Il y a longtemps que je t’aime. Jamais je ne t’oublierai. - A la Claire Fontaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sevixtus A. Paazlov
Gérant du Pandémonium
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 21/05/2008

Zone mutant
Nom de code: Illusionniste
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Dim 25 Mai - 10:24

Merci ! =)

J'ai mis trop de temps à trouver l'avatar ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Van Vaughan
Gardien de l'Enfer
avatar

Nombre de messages : 20
Clan : Les Gardiens de l’Enfer
Date d'inscription : 18/05/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
0/10  (0/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Dim 25 Mai - 10:30

Tu as fait un bon choix ^0^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksandr Olsen
As de Coeur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 37
Localisation : Quartier Ouest
Clan : Eden
Date d'inscription : 19/05/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
10/10  (10/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   Dim 25 Mai - 10:36

Monsieur le gérant du Pandémonium, belle fiche ! ^^
On se croisera surement un de ces quatres =]
Donc à très vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevixtus A. Paazlov   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevixtus A. Paazlov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Else World :: Administration :: Registre des Habitants :: ♦ Mutants-
Sauter vers: