The Else World


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evita Harkness
Âme Errante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 18
Localisation : The Else World
Pouvoir : Invisibilitée
Clan : Mutants
Date d'inscription : 17/07/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
150/0  (150/0)
Calpin:

MessageSujet: Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]   Dim 20 Juil - 14:58

Evita était seule, comme d'habitude. Sa mère n'était pas la, on ne pouvait pas lui en vouloir... La pauvre devait subvenir au besoin de toute une famille, seule. Et dieu sait que ce n'est pas facile dans ce monde... En parlant de dieu, on lui avait raconté un peu plus l'histoire de son collier... Cette croix ainsi, était un symbole de croyance ? En tout cas elle était jolie. Et la petite fille se fichait éperdument du reste. Evita avait donc, une fois de plus, quitté la maison. Gab semblait fatigué, aussi étrange que cela puisse paraître, la fillette le savait. Il était malade, rien de bien grave, mais de quoi l'empêcher de se balader. Et après tout, Evita était déjà sorti seule plusieurs fois. Et même si chaque fois elle mettait un peu plus de temps que prévu à retrouver la maison... Elle rentrait toujours. Enfin... Presque toujours.

Oui, parce que cette fois-ci, ce n'était pas pareil. Elle était partie en fin d'après-midi, et maintenant, la nuit tombait. Mais quand elle voyait que la nuit tombait, c'est qu'il commençait à faire vraiment très noir... On distinguait encore les silhouettes, mais de la à différencier un arbre d'un humain... Peut-être que si en fait, mais il fallait vraiment le vouloir. Et au milieu de tout ça, il y avait Evita. La petite fille de 8 ans, errait, déambulant dans le quartier Est. Elle était tombé par hasard sur le bâtiment dans lequel elle avait trouvé son collier, qui ne la quittait plus, mais de peur de réentendre le même hurlement que la première fois, elle avait arrêté sa curiosité et avait préférée partir dans le sens opposé.

Après tout, dans ce monde, que pouvait faire une jeune fille de 8 ans, dont personne ne connaissait les pouvoirs, la nuit tombée et de plus, toute seule ? Et bien elle pourrait pleurer. Seulement ça fait beaucoup de bruit, et même si ses yeux ne demandaient qu'à laisser couler ses larmes, la fillette avait tout sauf envie d'attirer l'attention des mutants la nuit tombée. Surtout que la ou elle était, il ne fallait pas se fier à qui que ce soit. Surtout pas aux enfants. Remarque, c'était comme ça dans toute la ville...


" Maman... "

Oups. Ce murmure lui avait échappé, alors que le froid mordait doucement sa peau exposée, et que seule, n'osant pleurer, elle tremblait, de peur et de froid cette fois-ci... Mais elle savait qu'elle pouvait rentrer... Elle y était déjà arrivée... Oui, mais pas aussi tard le soir. Et pas quand elle ne voyait plus personne et ne distinguait pas un bâtiment d'un autre...

En revanche, lorsqu'elle fut au beau milieu du parc, elle crut distinguée une balançoire. Dans sa tête d'enfant, elle n'arrivait pas à faire le lien entre la balançoire, et la direction dans laquelle était sa maison. D'ailleurs n'importe qui n'aurait pas pu... La petite, décidée à ne pas s'arrêter, bien que trébuchant un peu plus souvent, sûrement à cause de la fatigue qui se faisait de plus en plus sentir... Mais Evita allait souvent se promener dans ce quartier, sa maman savait ou la chercher, et elle allait venir... Sauf que sa maman elle ne savait pas, c'était Gabriel qui savait... Et peut-être Harry. Mais pas Maman. Avec un peu de chance ils le lui auront dit...


" Maman... S'il te plait... "

Toujours murmuré, ces mots rompirent momentanément les barrières de la fillette, et une larme coula le long de sa joue droite, et soudain, un bruit de chaîne se fit entendre, suivi d'un grincement. La petite fille se retourna, et ne vit que la balançoire, les deux sièges se balançant soudain avec une extrême violence. Dans le silence de la nuit, une telle manifestation ne put que tirée un bref cri d'horreur, de peur, à Evita, qui terrorisée, n'osait plus bouger... Personne ne lui voulait de mal, on voulait sûrement simplement l'effrayer... Et c'était réussi. L'individu, ou la chose qui avait fait ça devait prendre un malin plaisir à la terroriser, car la fillette ne bougeait plus du tout. Un cri n'arrivant pas à franchir la barrière de ses lèvres...

_________________
~~ Rien est vrai, tout est permis. ~~

~~Trois sortes de gens disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes.~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murphy Harkness
Croupier(ère) au Golden Palace
avatar

Féminin
Nombre de messages : 475
Pouvoir : Aucun
Clan : Autres
Date d'inscription : 27/04/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]   Lun 21 Juil - 11:04

    Elle allait la tuer. Non, elle l’aimait trop pour cela, mais dès qu’elle aurait mis la main sur elle, elle allait l’attacher définitivement dans sa chambre. Interdiction d’en sortir avant d’avoir vingt-et-un ans. C’était des mesures radicales, mais il arrivait toujours un moment où l’on n’en pouvait plus. Quoi ! Cette petite avait toujours une tendance à se volatiliser. Un moment elle était à et l’instant d’après ? Pouf ! Plus là, disparue dans la nature, évaporée. Un peu plus, et elle allait avoir l’impression que sa fille pouvait se téléporter. Vous savez, se téléporter, comme dans Star Trek, sauf qu’au moins, dans cette série complètement débile mais oh combien intéressante, la téléportation se faisait avec des petites lumières. Oui, oui, vous savez. Le faisceau lumineux et tout. Si ça vous dit rien, louer vous un dvd d’un des films ou juste un épisode de l’une des séries.

    Mais bon, si elle avait vraiment un pouvoir elle lui aurait dit, non ? Non. Les enfants étaient comme cela. Ils ne disaient pour tout le temps tout, comme présentement. Non, mais pourquoi elle n’avait dit à personne où elle allait aussi ? Si au moins Gabriel était parti avec elle, mais il était un peu malade. Pas étonnant avec cette ville. Et Harry ? Resté avec son petit frère. Ah, saleté de boulot. Mais sans lui, il y avait longtemps qu’elle aurait eut encore plus de problème. Après tout, sans argent, on ne va pas très loin, même ici. À bien y penser, c’était peut-être même pire ici.

    Murphy soupira, mais son soupir était rempli d’inquiétudes. Son plus jeune lui avait dit qu’Evita avait la fâcheuse tendance à se promener dans le quartier Est, mais le quartier Est. D’accord, c’était préférable de la savoir là que dans le jolie petit quartier appartenant à la Secte Rouge, mais ça restait tout de même dangereux pour une si petite et adorable fillette. Une proie facile. Si jamais une personne osait lui faire du mal, elle allait savoir à quel pont une mère de famille pouvait se mettre en colère. Il avait beau être assis gros qu’un éléphant, aussi fort qu’un lion, mordre comme une hyène, Murphy allait lui sauter dessus et en faire de la bouilli. Bon d’accord, c’était peut-être elle qui allait finir en purée rose de Harkness, mais ce ne sera pas sans avoir essayé quoi que se soit.

    *Allez, calme toi.* Se dit-elle, mais la seule chose qu’elle se trouva à faire fut de sortir une cigarette de son paquet et de l’allumer. Oui, c’était la seule chose qui pouvait lui calmer les nerfs lorsqu’elle était inquiète. Ses enfants le lui reprochaient tout le temps de fumer, mais comment ne pas être inquiète avec trois monstres ? Alors s’il voulait qu’elle arrête de fumer, il allait faire que tous trois se tiennent tranquilles, mais c’était rêver en couleur.

    Elle tira une bonne bouffée de sa cigarette, bouffé qui alla tout droit dans ses poumons, avant de se faire relâcher dans l’air. Quelques rires se firent entendre et elle tourna al tête. Des jeunes s’amusaient avec leur pouvoir. Il y allait en avoir un qui allait finir par gravement se blesser, mais de toute manière, qu’aurait-elle pu faire. Les gronder ? Ouais, aussi efficace que des chatouilles sur une brique. Tant pis, celui qui allaient se blesser allait apprendre une leçon, mais peut-être pas la bonne. Arf, il fallait qu’elle s’occupe de ses propres problèmes, surtout ce soir. Alors, elle tourna la tête et continua son chemin.

    Étrangement, la jeune femme n’entrait dans aucun bâtiment. La raison de cela ? Elle avait espoir que la peur de se qui pourrait se trouver dans ceux-ci suffirait à faire peur à sa fille. Et si elle ne la trouvait pas, il était évident qu’elle allait devoir refaire le tour et entrer partout. Mais il restait le parc….Si l’on pouvait appeler cela un parc. Dans son temps, un parc, c’était beau. Pouvait-on vraiment dire la même chose de celui-ci ? Murphy était certaine qu’en cherchant un peu, elle aurait été capable de trouver une seringue rempli d’une cochonnerie. Elle avait les chocottes d’aller voir là ? Poc poc poc ! Chicken ! Nan, elle n’avait pas peur. Il y avait longtemps qu’elle ne prenait plus les arbres pour des hommes…quoi que….

    Allez, elle devait aller voir, surtout qu’Kil lui avait semblé, dans la nuit, voir une petite tête blonde. Elle pourrait peut-être arriver derrière elle et espérer que cela soit sa fille. Comme cela, elle pourrait lui faire peur. Non, mauvaise, très mauvaise idée.


    *No. I don’t know her reaction*
    Pensa-t-elle. Et oui, en anglais. Il ne fallait pas oublier qu’elle était avant tout une Anglaise. Alors, il lui arrivait de parler ou même de réfléchir en anglais, sans même s’en rendre compte.

    Elle décida de simplement s’avancer vers cette silhouette, histoire de voir si c’était bien sa fille. Si c’était elle, elle allait l’appeler. Oui, son plan de lui faire peur était trop risqué. Elle aurait pu se mettre à courir et Murphy aurait pu la perdre de vue.


    « Evita ? »
    Demanda-t-elle, alors qu’il restait encore pas mal de mètres qui séparaient les deux personnes. Valait mieux ne pas trop s’approcher au cas où, mais elle avait l’impression que c’était elle. Elle jeta tout de même son mégot au sol, juste piur éviter que sa fille lui fasse trop de reproche pour ce détail.

_________________
Hello !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Evita Harkness
Âme Errante
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 18
Localisation : The Else World
Pouvoir : Invisibilitée
Clan : Mutants
Date d'inscription : 17/07/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
150/0  (150/0)
Calpin:

MessageSujet: Re: Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]   Dim 24 Aoû - 17:30

Evita était tout simplement terrorisée, aucun autre mot ne conviendrait mieux à sa situation actuelle que celui-ci. Terrorisée. Comme d'habitude vous allez me dire ? Et bien oui, figurez vous que les fillettes de 8 ans ont très souvent tendance à être terrorisée lorsqu'elles sont seules, la nuit tombée, perdue dans un parc ou les balançoires bougent toute seules. Ettonnant hein ? Mais plus sincèrement, c'était tout bonnement effrayant.

La petite fille avait tous ses muscles tendus, un ou deux sillons creusés sur les joues par les quelques larmes qu'elle n'avait pu retenir. Immobile, les yeux grand ouvert, sans ciller, elle fixait la balançoire qui se balançait à nouveau moins vite... Que dieu fasse que ce n'était qu'un coup de vent qui ait fait bouger les balançoires. Rien d'autre. Oui oui, un coup de vent qu'elle n'aurait pas senti. Aucune chance. Et elle le savait.

Mais entre cri et larmes, sans bouger, la petite fille préférait se rassurer comme elle le pouvait. Avec de la chance, beaucoup de chance, elle arriverait à survivre cette nuit ici, et le lendemain elle pourrait retrouver son chemin. Mais pourquoi est-ce qu'elle perdait son temps à rêver. Si elle avait de la chance, elle pourrait survivre une heure, grand maximum, pas toute une nuit. D'ailleurs, elle avait cru entendre les cailloux crisser lentement, comme si quelqu'un marchait autour d'elle... Non, vers elle.

Paralysée, les larmes coulèrent, elle ne pouvait plus les contenir, trop longtemps, trop de stress, trop de chose pour une gamine si mignonne et si... Innocente. Alors elle pleurait, silencieusement, seule, consciente qu'elle n'était plus seule...


" Evita ? "

Pouf ! Tout s'envola d'un coup, la petite fillette se retourna brusquement, ses cheveux blonds volant à la même vitesse, la croix autour de son cou diffusant soudain une chaleur douce... Une sensation qu'elle imaginait de toute pièce, la chaleur qu'elle ressentait venait de la femme qui était en face d'elle. Une femme, ça pour en être une, c'en était bien une. En un clin d'oeil, elle en était convaincue. Les longs cheveux roses, cette aire... Cadavérique, et pourtant si familier... Et puis ce mégot.

" Maman !! "

Sans plus hésiter, elle fit les quelques pas qui les séparaient en courant, et elle sauta contre sa douce mère, s'enivrant déjà de son doux parfum fruité, les larmes coulaient maintenant à flot, silencieuse, même si elle était secouée de quelques sanglots la petite fille se sentait protégée. Elle allait rentrer, survivre, et sa maman l'avait cherchée... Ce n'était pas rien tout ça... Non, c'était beaucoup. Serrant contre elle de toutes ses forces le corps de sa mère, la petite fille se calma tout doucement, rassurée, sauvée...

_________________
~~ Rien est vrai, tout est permis. ~~

~~Trois sortes de gens disent la vérité : les sots, les enfants et les ivrognes.~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murphy Harkness
Croupier(ère) au Golden Palace
avatar

Féminin
Nombre de messages : 475
Pouvoir : Aucun
Clan : Autres
Date d'inscription : 27/04/2008

Zone mutant
Nom de code:
Humeur:
7/10  (7/10)
Calpin:

MessageSujet: Re: Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]   Mer 27 Aoû - 20:35

    [Nan, désolé de ce post, ça fait un bail que je n'ai pas posté. Je suis en train d'oublier comment on fait -_-"]

    Une chevelure blonde, une croix. Plutôt cette chevelure blonde et cette croix. Oui, il n’y avait plus aucun doute possible. Cette silhouette, c’était bel et bien celle d’Evita. Il n’y avait pas deux silhouettes comme la sienne, tout simplement parce que la petite fille était unique en son genre. C’était vrai, tous les parents disaient que leur enfant était unique, mais c’était vraiment le cas. Chaque enfant ne ressemblait pas à son voisin. Même des jumeaux identiques n’étaient pas pareils. Il y avait toujours un petit truc qui était différent. Pour certain, ça se remarquait un peu plus que d’autre, mais cela restait quand même là. Tout le monde était différent. Et ici, cela ne faisait plus vraiment le moindre doute.

    Quoi qu’il en était, quand Murphy eut la certitude que c’était bien sa fille, elle pu soupirer de soulagement, tout en fermant les yeux, sauf qu’elle les ouvrit rapidement. Elle l’avait déjà perdu une fois ce soir, il était hors de question qu’elle la perde une seconde fois, simplement par négligence. C’était vraiment dans ce genre de situation qu’elle avait envie d’étrangler ou même de jeter ses enfants en pâtures à la Secte Rouge, mais la bonheur ou plutôt le soulagement de les retrouver lui faisait oublier ce sentiment, pendant un temps. Parce que oui, bien que la jeune femme était rassurée de revoir sa progéniture en un seul et unique morceau, celle-ci n’allait pas s’en sortir aussi facilement. Oh que non ! Ça, c’était très certain. La punition qui allait s’en suivre n’était pas encore décidée, mais ça n’allait pas tarder. Ça, c’était certain.

    Mais, pour le moment, l’heure n’était pas exactement à cela. Non, pas vraiment. Elle regarda sa petite fille courir vers elle et sauter contre elle. Même si elle ne voyait pas son si joli visage, Murphy pouvait savoir que les larmes coulaient à flots sur le doux visage de sa fille. Tout doucement, elle passa sa main dans la chevelure blonde de la petite, pendant que celle-ci la serrait de toutes ses forces. Si elle avait été plus vieille, il y avait tout à parier qu’elle aurait pu lui couper le souffle avec sa force, mais c’était encore une gamine. Dans un sens, sa petite avait assez souffert comme cela. La peur qu’elle devait avoir eu aurait pu être assez comme punition, mais…. Allez, laissons cela de côté pour le moment. Là, il était temps de faire une petite séance de grondage. Bon, d’accord, le mot « grondage » n’existait pas, mais c’était un détail. Et puis, tout le monde avait compris en quoi cela consistait. Pour les autres, et bien disons simplement qu’elle allait passer le prochaine minute à gronder sa fillette.

    « Mais qu’est qui t’as pris de sortir toute seule ?! » Lui-dit-elle. Dans un sens, sa réponse, ça ne changeait rien. Elle était sortie toute seule et, surtout, elle n’était pas rentrée. Bon d’accord, elle devait s’être perdue, mais ça ne changeait rien à la situation. Elle avait dit cela, tout en continuant de caresser les cheveux de la petite.

_________________
Hello !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade imprévue [ Pv : Murphy Harkness ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Voyage imprévu.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Else World :: Quartier Est :: Le Parc-
Sauter vers: